LES MYRTILLES Vaccinium myrtillus

 

Pour la gourmandise et la santé

Cet arbrisseau aux branches rampantes est très répandu dans toute l’Europe et particulièrement fréquent dans les sous bois de conifères et les landes. Il existe en réalité plusieurs espèces voisines. Le fruit de Vaccinium myrtillus, l’airelle, est une baie bleue foncée très utilisée en cuisine, surtout en Europe centrale et dans les pays nordiques, notamment comme accompagnement du gros gibier (sanglier, chevreuil, cerf). Selon les différentes espèces de Vaccinium (myrtillus, arctostaphylos, macrocarpon, microcarpon, oxycoccus, uliginosum ou vitis-idea) le jus contenu dans les fruits peut varier d’aspect et être rouge, bleu, ou blanc. Il a cependant toujours les mêmes propriétés. Mais la myrtille est aussi une plante médicinale d’autant plus intéressante que ses fruits, particulièrement savoureux, ont de multiples propriétés sans présenter la moindre toxicité. Elle renferme des sucres, des tanins, des acides (citrique, malique, quinine en particulier), des vitamines A et C, une matière colorante, la myrtilline, etc. Les feuilles contiennent aussi des tanins et de l’acide quinique.  

La Myrtillothérapie

L’Airelle est longtemps restée un vulnéraire astringent mineur. Mais, ayant acquis ses lettres de noblesse à la fin du XIXe siècle, elle est maintenant considérée comme une aide efficace dans la prévention et la stabilisation des dégénérescences circulatoires ainsi qu’un excellent astringent antiseptique grâce à ses bactéricides, actifs sur les entérobactéries. En clair, elle est à conseiller dans tous les cas d’artériopathies, dans les diarrhées et la colibacillose. On peut consommer le suc frais des baies en les écrasant, au mortier ou au mixer, ou en faire une décoction (100 grammes de baies sèches dans un litre d’eau) dont on boira cinq à six tasses par jour. Suc frais et décoction sont utilisables en application externe sur les dermatoses, les plaies superficielles et les brûlures. En gargarisme et bains de bouche, ils soulagent les angines, le muguet, les aphtes et l’inflammation des gencives. Une

décoction de 30g de feuilles sèches pour un litre d’eau donnent un bon désinfectant des voies urinaires. Son acide quinique en fait aussi un fébrifuge. En raison de leur teneur en vitamine A, les myrtilles peuvent améliorer la vision nocturne ; l’US Air Force les a jadis utilisées dans ce but. La consommation de carottes permet d’obtenir un effet comparable.  

Thanksgiving, merci les Commanches !

Cette fête traditionnelle américaine se perpétue pour remercier les Indiens d’avoir aidé les pionniers anglais à endurer leur premier hiver. La coutume veut qu’on y consomme « cranberry sauce » en accompagnement d’un plat de sarrasin cuit à l’eau. Ecraser le contenu de cinq tasses de myrtilles ou de canneberge dans une casserole en Inox et y ajouter deux tasses d’eau. Faire bouillir 30 minutes à feu doux. Ajouter une tasse de miel. Saler légèrement et faire bouillir encore 2 à 3 minutes. Servir cette sauce acide et sucrée avec des des céréales cuites, blé, maïs, épeautre, millet, ou même avec du riz. [Source : Glaner dans la nature – Dr Pierre-Jean Corson]   “Les myrtilles sont des grelots que rend muets la peur d’être dévorés” Sylvain Tesson  

Venez en apprendre plus sur nos stages de survie :

Date de stage ici

 

Contactez nous :

12 + 1 =

L’art se distingue de la nature. «On se plaît à nommer œuvre d’art le travail des abeilles (les rayons de cire régulièrement construits), mais ce n’est que par analogie; car dès que l’on songe qu’aucune réflexion particulière de la raison ne préside à leur travail, on dit aussitôt : c’est une production de leur nature (leur instinct) et comme œuvre d’art, on ne l’attribue qu’à leur Créateur.»
KANT, 1790, Critique du Jugement, § 43, trad. Gibelin, édit. Vrin, 1960.

Nous soutenons :

            

bushcraft – feu part friction – fire steel – monter un abri – s’orienter – allumer un feu – fabriquer des outils – aller à l’aventure comme bear grylls – idée cadeau – manger des plantes – chasser à l’arc . Vie en pleine nature . Initiation survie . Survie en nature . Vivre en nature . Survie en foret . Survie en milieu hostile . Survie en montagne . Séminaire incentive . Survie grand froid . boot camp . M U L . Formation aux techniques de survie . Survie en jungle . Survie en milieu désertique . Survie en Thaïlande . Stage de survie au Maroc . Feu par friction . Stage de survie longue durée . Survie nomade . Team building . Christelle Gauzet . Stage de motivation. à l’état sauvage – the island – l’abri parachute . dropped, get out alive, Stage de survie – instruction survie – école de survie – Résistance mentale . Stage de survie en terre inconnu pour savoir faire face à l’imprévu, rechercher de l’eau, monter un abri, s’orienter, allumer un feu, fabriquer des outils, découvrir « un autre soi » plus sauvage, plus primaire et révéler les ressources insoupçonnées qui sommeillent en nous tous. Devenez le “Bear Grylls seule face à la nature” francais ! – séminaires d’entreprise. Stage de survie en Guyane . Survie scoot . Camp de vacance enfant . Camp de vacances ados . Initiation techniques fabrication du feu .