La nature en 3 idées reçues part 9

25 – Les renards ne vivent pas en ville

Un coin en friche, un tas de gravats, un parc, un grand jardin, un buisson, de la terre… et voilà notre renard qui creuse et s’installe en toute discrétion, sans que personne ne le remarque.

L’entrée de son terrier est très large, mais il aura choisi le seul endroit bien à l’abri des regards.

Ensuite, de nuit, il arpente nos rues à la recherche de nourriture variée, parfois issue de nos poubelles. Ces « déchets » constituent 60% de son régime, le reste état trouvé dans les espaces plus naturels – rongeurs, vers de terre, baie d’oiseaux … Le renard est tellement généraliste dans ses menus qu’une ville n’est pas un obstacle et, sans l’intervention de l’homme, il peut y rester de nombreuses années, parfois en catimini.

 

 

Les Petits Mammifères – Les Taupes

26 – Les taupes son myopes

Indéniablement, les yeux de taupes sont minuscules, totalement adaptés au déplacement dans le sol, où la terre et l’absence totale de lumière n’incitent pas à avoir de grands yeux ouverts.

Leur vue ne peut cependant s’apparenter à de la myopie, trouble anormal de la vision. La vue peu développée de la taupe n’est pas un trouble, mais une adaptation – la nuance est de taille !

D’ailleurs, elle se moque de mal discerner les mouvements car elle perçoit à merveille les odeurs et les sons, et ressent excellemment le sol et ses caractéristiques à l’aide des poils tactiles situés sur son museau, les vibrisses. Proies et anfractuosités du sol n’ont aucun secret pour elle, sans les yeux !

 

27 – Les taupes sont hémophiles

Souvent, les jardiniers, maniaques sur la tenue de leur gazon, livrent une guerre impitoyable aux taupes . Parmi les moyens de lutte, l’un, particulièrement « sadique », consiste à placer des morceaux de verres dans leurs galeries car une légende raconte qu’elles sont hémophiles. Coupées, elles se videraient peu à peu de leur sang jusqu’à ce que mort s’ensuive. Heureusement pour elles, lorsqu’elles croisent des morceaux de verre, elles les dégagent avec précaution avant de poursuivre leur chemin.

Imaginons qu’elles se coupent, alors elles cicatriseront comme tous les mammifères. L’hémophilie est une anomalie de la coagulation sanguine, incompatible avec les travaux de terrassement dans le sol où toutes sortes d’objets naturels coupant rôdent : épines, silex, débris d’animaux (os, carapaces…), etc.

Si les taupes avaient cette anomalie, elles auraient disparu depuis belle lurette de nos jardins et de nos campagnes.

 

[Source : La nature en 250 idées reçues François Lasserre]

Venez en apprendre plus sur nos stages de survie :

Date de stage ici

Contactez nous :

6 + 2 =

L’art se distingue de la nature.
«On se plaît à nommer œuvre d’art le travail des abeilles (les rayons de cire régulièrement construits), mais ce n’est que par analogie; car dès que l’on songe qu’aucune réflexion particulière de la raison ne préside à leur travail, on dit aussitôt : c’est une production de leur nature (leur instinct) et comme œuvre d’art, on ne l’attribue qu’à leur Créateur.»
KANT, 1790, Critique du Jugement, § 43, trad. Gibelin, édit. Vrin, 1960.

Nous soutenons :

            

bushcraft – feu part friction – fire steel – monter un abri – s’orienter – allumer un feu – fabriquer des outils – aller à l’aventure comme bear grylls – idée cadeau – manger des plantes – chasser à l’arc . Vie en pleine nature . Initiation survie . Survie en nature . Vivre en nature . Survie en foret . Survie en milieu hostile . Survie en montagne . Séminaire incentive . Survie grand froid . boot camp . M U L . Formation aux techniques de survie . Survie en jungle . Survie en milieu désertique . Survie en Thaïlande . Stage de survie au Maroc . Feu par friction . Stage de survie longue durée . Survie nomade . Team building . Christelle Gauzet . Stage de motivation. à l’état sauvage – the island – l’abri parachute . dropped, get out alive, Stage de survie – instruction survie – école de survie – Résistance mentale . Stage de survie en terre inconnu pour savoir faire face à l’imprévu, rechercher de l’eau, monter un abri, s’orienter, allumer un feu, fabriquer des outils, découvrir « un autre soi » plus sauvage, plus primaire et révéler les ressources insoupçonnées qui sommeillent en nous tous. Devenez le “Bear Grylls seule face à la nature” francais ! – séminaires d’entreprise. Stage de survie en Guyane . Survie scoot . Camp de vacance enfant . Camp de vacances ados . Initiation techniques fabrication du feu .