La nature en 3 idées reçues part 8

22 – Les Renards sont nuisibles

Pas plus qu’avec les blaireaux, le terme « nuisible » n’est lié à une réalité écologique, mais bien humaine (notamment la

chasse et l’agriculture). Comme tous les animaux, les renards ont un intérêt écologique car se sont principalement des prédateurs. Et comme tout bon prédateur, ils limitent les populations de leurs proies, principalement les campagnols et les lapins, même s’il est vrai que le renard est un « généraliste ». Si les campagnols abondent, il mange des campagnols. S’il y a des lapins, il mange des lapins. Cette faculté d’adaptation est en partie à l’origine de sa présence régulière sur tout le territoire, jusqu’en ville. Même sans campagnols ni lapins, le renard ne sera pas affamé et se régalera de fruits sauvages, d’invertébrés, d’oiseaux et de divers restes, y compris le placenta des animaux domestiques ayant mis bas ! Ainsi, dans certains cas, son rôle de tueur de rongeurs n’est pas toujours efficace. Il n’en reste pas moins un allié de la nature, qu’il

débarrasse aussi d’animaux malades ou de charognes.

 

23 – Les renards sont des voleurs de poules

Des centaines de vers de terre, des centaines de baies sauvages, des centaines de rongeurs… tous ingurgités par maître goupil

et personne ne s’émeut. Une poule chapardée, et tout le village est en émoi ! Pourtant, les poules n’ont pas la préférence

gastronomique des renards et, s’il lui arrive d’en croquer une, c’est tout simplement que le poulailler n’était pas étanche, car aucun renard ne peut forcer une installation bien faite. Pour les poules qui picorent librement, il arrive parfois que le renard soit tenté, même si la présence des chiens de ferme l’en dissuade.

 

24 – Le Renard est un serial killer

L’idée que le renard tue par plaisir vient à l’esprit des éleveurs de

poules qui retrouvent de nombreux cadavres au petit matin. Il suffit de se mettre ç la place du renard qui, après avoir réussi à pénétrer dans un poulailler mal protégé, se retrouve face à une quantité de proies faciles à tuer. Son instinct de survie lui dicte de profiter de cette occasion peut-être unique en prélevant tout ce qui se trouve à sa portée. Il se peut également que, si les poules s’agitent en tous sens et se mettent à glousser, le renard, affolé, les tue pour que cesse ce tintamarre. Ensuite, il suffit que le jour se lève ou que les poules ne passent pas par le trou de sortie pour que le renard laisse ses proies, certainement à regret, sur place. D’autres carnivores ont ce comportement face à des animaux domestiques faciles à tuer, comme les loups parmi les moutons ou la fouine, également dans le poulailler.

 

[Source : La nature en 250 idées reçues François Lasserre]

Venez en apprendre plus sur nos stages de survie :

Date de stage ici

Contactez nous :

11 + 9 =

L’art se distingue de la nature.
«On se plaît à nommer œuvre d’art le travail des abeilles (les rayons de cire régulièrement construits), mais ce n’est que par analogie; car dès que l’on songe qu’aucune réflexion particulière de la raison ne préside à leur travail, on dit aussitôt : c’est une production de leur nature (leur instinct) et comme œuvre d’art, on ne l’attribue qu’à leur Créateur.»
KANT, 1790, Critique du Jugement, § 43, trad. Gibelin, édit. Vrin, 1960.

Nous soutenons :

            

bushcraft – feu part friction – fire steel – monter un abri – s’orienter – allumer un feu – fabriquer des outils – aller à l’aventure comme bear grylls – idée cadeau – manger des plantes – chasser à l’arc . Vie en pleine nature . Initiation survie . Survie en nature . Vivre en nature . Survie en foret . Survie en milieu hostile . Survie en montagne . Séminaire incentive . Survie grand froid . boot camp . M U L . Formation aux techniques de survie . Survie en jungle . Survie en milieu désertique . Survie en Thaïlande . Stage de survie au Maroc . Feu par friction . Stage de survie longue durée . Survie nomade . Team building . Christelle Gauzet . Stage de motivation. à l’état sauvage – the island – l’abri parachute . dropped, get out alive, Stage de survie – instruction survie – école de survie – Résistance mentale . Stage de survie en terre inconnu pour savoir faire face à l’imprévu, rechercher de l’eau, monter un abri, s’orienter, allumer un feu, fabriquer des outils, découvrir « un autre soi » plus sauvage, plus primaire et révéler les ressources insoupçonnées qui sommeillent en nous tous. Devenez le “Bear Grylls seule face à la nature” francais ! – séminaires d’entreprise. Stage de survie en Guyane . Survie scoot . Camp de vacance enfant . Camp de vacances ados . Initiation techniques fabrication du feu .